MĂ©diter

Au quotidien, se nourrir de la Parole de Dieu, se nourrir de la Parole méditée par les femmes et les hommes ancrés dans l’aventure humaine, aux prises aux questions de Dieu et des hommes. Chercher toujours, et encore, à découvrir la trace du Seigneur dans notre vie; s’arrêter un moment, court ou long et laisser descendre à l’intime de soi-même cette Parole qui est notre source vive.

RETROUVER UN ÉLAN 

Si la fatigue et le découragement nous accablent, si nous avons besoin d’une impulsion pour entrer dans une nouvelle dynamique, la lecture méditative de certains textes bibliques nous sera un soutien.

Nous voici dans l’évangile selon saint Luc, au début du ministère de Jésus. Entrons dans cette scène et glissons-nous dans un personnage ou un groupe pour voir, entendre, toucher, sentir.

Gardons-en une perle – un mot, une phrase ou une image – comme un Ă©lan pour notre vie.

 

Luc 5,1-11

Or, la foule se pressait autour de Jésus pour écouter la parole de Dieu, tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth. Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’écarter un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.

Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez vos filets pour la pêche.»

Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »

Et l’ayant fait, ils capturèrent une telle quantité de poissons que leurs filets allaient se déchirer. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient.

A cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus, en disant : « Éloigne-toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. »

En effet, un grand effroi l’avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, les associés de Simon. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras » (littéralement « que tu prendras vivants »).

Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

(Traduction liturgique officielle, www.aelf.org)

 

Te suivre

Te suivre JĂ©sus

Avec les premiers disciples, faire l’expérience d’une rencontre qui bouscule tout

Entendre une parole qui bouleverse les projets personnels

Aujourd’hui pêcheurs, demain pêcheurs d’hommes

Continuité et rupture

 

Te suivre JĂ©sus

Oser le grand saut

TĂ©moin de la puissance de ta parole

Passer de l’effroi à la confiance

Se recevoir de toi

 

Te suivre JĂ©sus

Se laisser dérouter

Lâcher les certitudes, les principes

Pour oser la nouveauté

 

Te suivre JĂ©sus

Mais pas tout seul

Appel personnel que d’autres entendent aussi

Ensemble faire corps, disciples d’un même Maître

Au service de la Vie en nous et autour de nous

 

[Barbara Francey, 2020]

Newsletter du Centre Ste-Ursule

Je souhaite m’inscrire à la lettre d’information du Centre Sainte-Ursule

Site réalisé par Unyque.ch